Youtuber, un métier?

August 8, 2016

La curiosité a toujours été mon meilleur défaut et c’est grâce à ce magnifique don que j’ai pu explorer et découvrir le monde auparavant inconnu de Youtube. J’ai foncé tête baissée alors que tout le monde trouvait ça bizarre, honteux de s’exposer de la sorte ou encore ridicule de parler seule à une caméra.

C’est encore la curiosité qui m’a poussée un 15 janvier 2014 à couper mes cheveux me retrouvant avec 5 cm sur la tête. J’ai renoué avec la texture naturelle de mes cheveux sans savoir ce que je faisais. J’ai foncé et voilà que je me suis lancée dans l’univers de la beauté.

Le 10 mars 2016, je reçois une offre de l’Oréal me proposant de faire partie d’une aventure sans précédent, qui me permettrait de sublimer les connaissances que j’ai acquises moi même et devenir professionnel dans mon domaine. L’Oréal, guru de la beauté et Youtube, le king du partage de vidéos dans le monde, me proposaient à moi, Milca de me former et me donner tous les outils pour que je puisse pleinement vivre ma passion : des cours de coaching sur la gestion d’audience, le montage, l’animation, google analytics. Et de l’autre coté, L’Oréal qui met à notre disposition des experts pour nous former sur l’univers de la beauté.

Le 15 avril 2016, j’ai dit OUI !

Là où certains appréhendent, d’autres voient une opportunité. J’ai vu une opportunité de m’épanouir dans un domaine qui me passionne, apprendre davantage, partager davantage aussi, élargir mon réseau et en faire profiter mon auditoire. Mon but n’étant en aucun cas d’être la prochaine EnjoyPhoenyx comme j’ai pu le lire dans certains articles ou encore devenir une youtubeuse sans âme et sans saveur, marionnette des marques. Pour tous ceux qui pensent ainsi, j’ai juste envie de leur mettre une caméra entre les mains et leur dire : “vas y, crée ta chaine youtube, on discutera après“. Ma chaine c’est mon bébé. Quand je n’avais encore aucun abonné, j’étais là. Quand j’avais 1000 vues en 1 mois, je persévérais. Quand je subissais les doutes et les questionnements de mon entourage, savoir que j’avais ma chaine, ma communauté et mon travail m’aidait à faire abstraction du reste. L’authenticité de ma chaine n’a pas de prix.

Cependant, j’ai remarqué une chose: il est très difficile et limite mal vue de parler ou d’aborder la rentabilité. Time is money ou en français “tout travail mérite salaire”. Filmer, monter une vidéo, développer du contenu web, gérer un ou plusieurs réseaux sociaux, c’est du BOU-LOT. Nous, Bloggers/Youtubers, sommes à la fois : autodidacte, producteur, réalisateur, monteur vidéo, community manager, attaché de presse, journaliste etc… J’ai maintenant à coeur de montrer et d’expliquer l’étendue du travail et de possibilité qu’être youtuber apporte. Je souhaite aussi à travers cette aventure offrir au plus grand nombre une nouvelle option de vie. 

Je ne le cache pas, ça serait un rêve de pouvoir vivre de ma passion. Qui au monde refuserait ça? ______ … On est d’accord. PERSONNE.

Aujourd’hui, les gens regardent 2 fois plus Youtube que la télé. Il est clair qu’être youtuber est un métier et avoir la chance d’être approchée par L’Oréal et Youtube n’est que la reconnaissance d’un travail de longue haleine.

Bref, tout ca pour dire que toute expérience est bonne à prendre et bonne pour apprendre. C’est ainsi que le 28 mai 2016 je débarque à paris pour démarrer cette aventure d’un an et rencontrer les 9 autres Beautytubers, l’équipe de l’Oréal et le beauty Guru analyst Alexis Blosse de chez Google .

  1. Je vous ai promis de vous immerger avec moi dans cette aventure qui s’annonce unique et exceptionnelle alors voilà, je vous présente les têtes de ceux que vous reverrez souvent ces prochains mois, l’ambiance qui anime nos journées et surtout je partage avec vous que croire en ses rêves et croire en soi, mène à la réalisation de soi et de ses objectifs!

Sauter le pas et vivre sa légende personnelle . Le “bon moment” ?

“Ce n’est pas le bon moment”, “Je le ferai au moment où je le pourrai.”, “J’attends le bon moment”.
Quant est ce que c’est le BON MOMENT?
Pour ma part il n y a pas de bon moment a proprement parlé. Du moins pas celui que beaucoup attendent. Le Bon moment ne se crée pas par une succession d’opportunités sur lesquelles on a décidé de passer son tour. Le Bon moment ne se crée pas dans l’attente mais par l’action : entreprendre jour après jour les actions nécessaires pour être prêt. Etre prêt lorsque la meilleure version de nous même rencontrera LE moment.

La meilleure version de soi même se construit par les expériences, fructueuses ou non. Par le fait par exemple d’avoir tenté de construire une vie avec quelqu’un et d’avoir échoué, le fait d avoir tenter de monter un projet qui n’est pas aller aussi loin qu’on pensait, le fait d’avoir entretenu une amitié qui finalement n’en était pas une… Toutes ces expériences accumulées contribuent à faire de vous, à chaque instant, une meilleure version de vous même.

Attendre que toutes les conditions soient réunient avant de passer a l action revient a dire :”Non merci je passe mon tour”
Vous et vous seul créez votre destiné par une accumulation de choix.
Vous et vous seul etes le maitre de votre monde.
Etes vous satisfait de votre vie/monde actuel?
Vous avez toutes les capacités en votre possession pour passer a l action : Le “bon moment” c est maintenant.

Croire en soi est le premier pas vers la réussite : La fatalité n’existe pas

Dans ma courte et jeune expérience de la vie il m est arrive comme beaucoup de douter m apitoyer sur mon sort, chercher des coupables, jouer la victime , pour résumer le tout il m’est arrivé d’être fataliste.

Ce mot pour moi aujourd’hui n’existe plus, n’existe pas. Tout est une question d estime de soi et de soi uniquement. Prendre conscience de ce que l’on représente, ce que l’on est, pas pour les autres, mais pour soi même. Pas par rapport aux autres, mais par rapport à l’image que l on souhaite atteindre de nous même. Comprendre que le problème ne vient pas des autres mais de nous même .Comprendre que la solution ne viendra de personne d’autre que de nous même. Comprendre que NOTRE vie ne s’améliorera que par la force de notre PROPRE et SEULE VOLONTÉ. Considérer le soutien de ses proches, de son conjoint, ses amis, l’encouragement de ses paires comme un luxe, un plus et en aucun cas comme une nécessité.

Vous êtes dotés d une force INCROYABLE et INEXPLOITEE : Votre volonté.
Vous créez votre monde a la seule force de votre volonté. La fatalité n’existe pas.

Alors lorsqu’il vous arrive de douter ou craindre le pire, lorsqu’il vous arrive de perdre foi en ce que vous êtes capable d accomplir, dites vous ceci : “Je suis le maitre de mon monde, je suis le maitre de mon destin. Ce que je veux je l’obtiens. Ce que je veux je le crée ici et maintenant. Ce que je veux existe déjà. Je suis ce que je veux. La fatalité n’existe pas.”

13937806_1791914734355740_4393565514099251439_o

Si mon expérience te parle, si toi aussi le métier de Youtuber te fait rêver, si toi aussi tu souhaites développer ta technique ou améliorer tes connaissances sur la beauté, si tu as déjà une chaine Youtube et que tu aspires à faire partie de ceux qui ont choisi la voie de la concrétisation des rêves , suis moi sur les réseaux sociaux et partageons nos expériences !

Instagram: https://www.instagram.com/les_curls/

13568884_10154354005430229_1498449408232840746_o

2 comments so far.

2 responses to “Youtuber, un métier?”

  1. Natwobel says:

    Salut
    Super pour toi
    Moi j’ai decide mais pas encore Lancé j’attendais un 2eme déclic je pense que tu me l’as donné.

  2. Laetitia says:

    Bonjour Milca, Je suis tombée sur ton article par le plus grand des hasards et je suis ravie 🙂
    Je mène actuellement une thèse dont le sujet est : youtubeur ou blogueur, nouvelle définition de l’entrepreneur ?
    Je souhaiterai l’interviewer là dessus. Je pense qu’au vue de cette article, tu auras un point de vue très pertinent 🙂
    Au plaisir d’échanger avec toi.

Leave a Reply to Natwobel Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Mes dernières vidéos